IV. Le monde des mycorhizes

Quatre jours avec Jean Garbaye assisté par William Moore et Darroch Moore

Détails de la formation

  • Prérequis
    Formation Voyage au Centre de l’Arbre et Lecture du livre « La symbiose mycorhizienne » de Jean Garbaye.
  • Public visé
    Tous les métiers ayant trait à l'arbre : chefs de service espaces verts, ingénieurs, techniciens, arboristes, experts, architectes paysagistes, forestiers, passionnés de l’arbre...
  • Lieux
    La Lèbre 24150 Lanquais > plan d'accès
  • Durée
    4 jours
  • Date
    du 01 au 04 octobre 2019
Intervenants :

Jean Garbaye assisté par William Moore et Darroch Moore.

Motifs de la formation

Jean Garbaye : « La "racine sans mycorhize" n'existe pas, ou seulement dans des cas très particuliers...
Comme on dit en Français : "C'est l'exception qui confirme la règle".
Et comme on dit en Anglais : "Trees have no roots ; they have mycorrhizae".

La santé des arbres est étroitement liée aux champignons mycorhiziens, par exemple :

  • Absorption d’eau
  • Absorption des sels minéraux
  • Défense
  • Protection
  • Redistribution des métabolites entre arbres
  • Communication entre arbres

Il s’agit des structures minuscules, formées par la colonisation d’une racine non ligneuse en cours de développement par un champignon mycorhizien. Ces structures sont fragiles et sont facilement endommagées par la compaction du sol, asphyxie, fongicides, pollution, élagages sévères, à titre d’exemple. Il s’agit d’une symbiose obligatoire, sans mycorhize il n’y aurait tout simplement pas d’arbre sur la planète.
Très souvent, lorsqu’un arbre est malade, ce n’est pas l’arbre qu’il faut traiter, mais les champignons mycorhiziens. Si on veut des arbres en bonne santé, il faut inévitablement en tenir compte.
Nous étudions les mycorhizes dans l’atelier « Voyage au Centre de l’Arbre », mais ce sujet, qui a vu une grande évolution ces dernières années, est d’une telle importance qu’il mérite un atelier spécifique.
J’ai demandé donc à Jean Garbaye, chercheur retraité (ayant travaillé au Centre de recherche forestier de l’INRA, Nancy) un des pionniers mondiaux dans le sujet, d’animer cet atelier.

Objectifs généraux

  1. Savoir ce que c’est que « la symbiose »
  2. Connaître en profondeur la biologie des mycorhizes
  3. Connaître la diversité des mycorhizes
  4. Connaître le fonctionnement des ecto mycorhizes
  5. Connaître le fonctionnement des endomycorhizes
  6. Savoir observer les mycorhizes
  7. Savoir protéger les mycorhizes
  8. Savoir améliorer la mycorhization des arbres

Résultats et produits attendus

Les connaissances acquises pendant cet atelier aideront le participant à diagnostiquer l’état des mycorhizes d’un arbre, qu’il s’agisse d’une plantation récente ou d’un vieil arbre, en milieu urabain ou en forêt. Il permettra de décider quant aux traitements du sol à réaliser pour stimuler et optimiser la mycorhization.
D’autre part, la question est souvent posée dans nos ateliers « est-ce que l’introduction au sol des propagules des mycorhizes comme vendues dans le commerce, est efficace ? Cet atelier permettra de répondre à cette question.

Méthode

Exposés en salle. Observation micro et macroscopiques en salle. Études in situ.

Évaluation de la satisfaction des participants

La satisfaction des stagiaires est analysée au moyen d’une fiche d'évaluation complétée à la fin du stage par chaque participant.

L'atelier de l'Arbre

L'Atelier de l'Arbre

La Lèbre
24150 LANQUAIS
 09 82 12 94 54
 06 82 87 90 13

Réseaux sociaux


© Atelier de l'Arbre 2018 - Site créé par Taranis Studio